The Pained Trader: vive la révolution

Le tradeur peiné voit un belle fantasie.

  • By The Pained Trader
  • 06 Dec 2018
Email a colleague
Request a PDF

Allez les gilets jaunes… franglais est la lingua franca des révolutionnaires.

Messieurs et mesdames. Mes fellow tradeurs, brokeurs, analysts de recherche, salesmen de bonds et spivs assortis…

Cette semaine, j’étais inspired par les gilets jaunes á Paris. C’était magnifique de witness le spirit de soixante huit (mais pas le soixante neuf) dans les rues de la capitale Française, le power du peuple, la democracy en action, le riot police on the run et un punch sur le nez pour l’établissement. C’est simple: les autorités comprend bien la violence. La violence works et le change can be effected rapidement. Les soixante-huitards took les choses dans leurs own hands et a forcé le p’tit Macron avec le complex de Napoleon et une chose pour les femmes d’un certain age to cave in pronto. C’est toujours le meme avec les singes de surrender qui mangent fromage.

Oui, nous avons seen une petite revolution et ca, c’est what nous need dans la Cité à ce moment en time: l’esprit de la revolution. Pour trop long j’ai sat ici, attendant mon rêve — un grande ordre insolicité avec beaucoup de discretion — mais ils sont plus rares que le merde d’un cheval de rocking. Pour trop long, j’étais polishing les merdes diaboliques, impossible à buffer. Pour trop long je toiled sous l’oppression du compliance Sharia et les Stalinist forces de correctness politique, enforcé rigidement par le touchy-feely département des Relations Humaines.

Pour trop long, mes camarades, les spreads étaient narrowing comme les arteries de mon coeur, les clients demandent haute risqué et les brokeurs have regardé les commissions dans un sprint vers zero, sans le pouvoir de resister. Chaque fois nous pensons nous avons drawn une ligne dans le sable et dit “Assez!”, un autre salaud offre un rate plus competitive et nous somme sliding dans le merde encore. Peut-être, la technologie est le future mais mon future est derrière moi et tous les algos et les platforms de haute frequency trading, et les programmes d’execution énormes vont changer la Cité into un grand ordinateur avec les IT bods mais sans les humans.

En plus, qui avait l’idea de commencer le boulot a cet heure du matin? Qui décidé que six heures et demi était le right time to arriver au bureau. C’est le milieu de la nuit, pour le crying out loud et ca fait tous les autres impositions que j’ai described above even plus plein de stress.

Et MiFID? Ah, ne start me off pas avec ca. Tu me passes les bonbons. Sacré Bleu! Zut alors! Les choses était assez mal before le MiFID et ca vraiment put le $hitshow sur les jetskis avec la destruction de mon model de business, (un model très basique, je confesse) l’introduction de ce concept bizarre de ‘best execution’ et tous les restrictions sur l’entertainment des clients qui était la seule chose which made ce travail supportable.

Je ne peux pas me remember le dernier fois j’ai choisi une bouteille de vin très cher dans un restaurant swanky avec un grand client et put it sur expenses. Je suis un Remaineur hard-core mais quand je survey le wreckage de cet industrie and voir le damage incalculable que MIFID a brought about, even moi, moi qui feels moitié Français (le bottom moitié) je me come over all Brexit pour un instant. (Excusez-moi, les double entendres involontaire.) C’est exactement le kind of chose qui donne une très mal reputation à l’Union Européenne.

Alors, si les gilets jaunes étaient brokeurs et tradeurs et habitent ici à Londres pas les streetsleepers, les anarchistes et les flakes de neige smashing up gai Paris, qu’est-ce qu’ils vont faire?

Permettez les lecteurs du Guardian, la culte de compliance, les fascists de hi-tech et la politique Corbynite à determiner leurs destines? Marcher à l’abattoir, en acceptant le grim fate comme les brebis et les vaches?

Non! Pas du tout! Citoyens de la Cité, je vous adresse! Il faut striker quand le iron est chaud. Le gouvernement est in disarray. C’est notre instant. Theresa May va dire “Oui” a tous nos demands parce que la dernière chose elle needs right maintenant est un revolting Cité. Bereft d’un syndicat militant, tous le monde dans le Mile Carré simply waiting pour l’inevitable. Nous avons put up with Occupy London, les Fat Cat protests et l’ indignation self-righteous de la gauche et maintenant c’est le moment pour tourner les tables.

C’est très facile de create le chaos économique totale. Donnez-moi un global trading book, par exemple. Le sabotage financière est simple et on peut bring les marchés a un standstill come ca (il clique ses doigts ici). Les cocktails Molotov ne sont pas nécessaires.

Notre manifesto:

Nous insistons sur le redress de notre legitimate concerns et les following measures:

·          arrête et reversez le MiFID I et le MiFID II; 

·         le fin de round-the-clock surveillance et online training by les departments de compliance; 

·         le drainage of tous les dark pools et les creatures horribles lurking en dedans;

·          l’introduction d’un Commission Minimum et l’abolition de low-cost trading électronique;

·          les heures civilisés avec un neuf o’clock start;

·          la decriminalisation immediate des inducements to trade; et

·         gaol sentences mandataires pour les drive-by trades, les piss-poor odd lot orders, l’obsession avec le volume-weighted average prix, le backward jobbing et les autres methods de trading sans scrupule.

Mais je me demande ce que nous allons wear comme un symbole de révolte? Une cravate jaune? Un bowler jaune? Un pocketsquare jaune? Il n’y a pas beaucoup de safety dans la Cité mais le danger est pas physique. C’est le grip sur le job. Si vous pensez vous allez vous trouver unemployed quite soon, peut-être un hi-vis jacket est advisable. 

A little footnote here: I descended to the downstairs section of my favourite Cheapside bookshop and refuge on Monday, to discover that my complaint about the stinky carpet last week had clearly resonated. It now boasts laminate flooring, installed over the weekend closure I assume, and the smell is entirely neutral. No wrinkled nose any longer and the sound of approaching footsteps prevents a momentary resting of the eyelids from turning into an unintentional afternoon nap.

Each one of us can make a difference. Together we make change. C’est le hopey-changey stuff.

It was indulging that wild fantasy just now that I passed this, another of the worst days of my life.

  • By The Pained Trader
  • 06 Dec 2018

All International Bonds

Rank Lead Manager Amount $m No of issues Share %
  • Last updated
  • Today
1 Citi 346,069.71 1350 8.09%
2 JPMorgan 342,066.65 1471 7.99%
3 Bank of America Merrill Lynch 307,117.30 1065 7.18%
4 Barclays 258,537.34 976 6.04%
5 Goldman Sachs 227,890.51 774 5.33%

Bookrunners of All Syndicated Loans EMEA

Rank Lead Manager Amount $m No of issues Share %
  • Last updated
  • Today
1 BNP Paribas 48,411.81 205 6.53%
2 JPMorgan 46,311.15 105 6.25%
3 UniCredit 40,595.43 182 5.48%
4 SG Corporate & Investment Banking 38,348.83 146 5.17%
5 Credit Agricole CIB 38,097.35 189 5.14%

Bookrunners of all EMEA ECM Issuance

Rank Lead Manager Amount $m No of issues Share %
  • Last updated
  • Today
1 JPMorgan 14,514.87 63 9.19%
2 Goldman Sachs 13,469.15 66 8.53%
3 Citi 9,971.36 58 6.32%
4 Morgan Stanley 8,572.10 54 5.43%
5 UBS 8,414.70 37 5.33%